Vous utilisez peut-être le raccourci alt + F2 (la combinaison de touches par défaut pour cet utilitaire sous Gnome et KDE), qui permet de lancer une commande ou un programme plus rapidement que si l'on devait ouvrir un terminal.

Cet outil est certes intéressant mais parfois assez limité. C'est pourquoi gmrun est un remplacent idéal !

Installation

Pour installer gmrun il vous suffit d'installer le paquet gmrun du même nom.
Pensez à lui modifier vos raccourcis pour qu'il remplace le alt+f2 habituel, ou à lui attribuer un autre raccourci (sous xfce cela se passe dans l'onglet Raccourcis de la section Clavier dans vos préférences).

Utilisation

L'utilisation de base de gmrun est très simple : pour lancer votre commande, il faut évidemment utiliser la touche Entrée après avoir tapé le nom du programme. Mais le raccourci Ctrl+Entrée peut lui aussi être utilisé pour lancer votre commande dans un terminal (utile avec un éditeur en mode texte par exemple).

L'interface de gmrun est certes simpliste mais les fonctionnalités sont au rendez-vous.

La plus importante est peut-être la complétion automatique des commandes. Tapez donc quelques lettres de la commande à lancer, puis la touche TAB, et admirez le programme à l'oeuvre :

Vous pouvez également utiliser la complétion des noms de fichiers (si vous voulez par exemple en passer en paramètre de votre commande).

L'historique de commande est également très utile. Vous pouvez ainsi utilisez les touches haut/bas pour retrouver les commandes déjà lancées. Les amateurs de shell se réjouiront aussi de la présence de fonctionnalitées de recherche dans l'historique "à la bash" comme ctrl+r et ctrl+s et "!" (reportez-vous au manuel pour en savoir plus).

Configuration

Gmrun marche très bien avec sa configuration par défaut mais il peut être interressant de regarder quelques options du programme.

Pour modifier la configuration on va (comme pour de nombreux programmes) utiliser le fichier .gmrunrc. Commencez par copier la configuration de base depuis /etc/gmrunrc vers votre répertoire personnel (sans oublier d'ajouter la . au début du nom de fichier), pour éviter de modifier la configuration pour tous les utilisateurs.

Ouvrez ensuite ce fichier dans votre éditeur de texte préféré pour modifier les options. Ce fichier est commenté en anglais et de la documentation plus complète est également disponible sur le site du projet.

Parmis les points interressants à noter, l'option AlwaysInTerm qui définit une liste de programme qui seront toujours lancés dans un terminal (comme ssh ou vim). Vous pouvez ajouter à la liste par défaut des commandes telles que nano (éditeur en mode texte), ou encore bc (calculette) ou yafc (client FTP) si vous utilisez de tels softs.

Vous pouvez également changer la taille de l'historique à conserver, ou encore la largeur de l'interface.

Une autre partie de la configuration à observer est la liste "d'URL handlers". Ces "handlers" permettent de vous simplifier la vie en n'ayant pas à taper un nom de commande à chaque fois. par exemple, si vous entrez simplement "http://google.fr" la commande définie dans URL_http sera lancée (par défaut votre navigateur).
Parmis les handlers par défaut les plus utiles (pour moi du moins :p) on retrouvera mailto, man:commande, ou encore term:commande (je vous laisse essayer ce dernier avec un "cat").
Vous pouvez également ajouter vos handlers personnalisés en suivant la syntaxe définie.

La derniere partie de la configuration montre également une utilisation sympatique de gmrun. Certains fichiers peuvent ainsi être lancés simplement en entrant leur chemin, et si leur extension est présent dans la liste des "'Extention handlers" ils seront ouverts en utilisant la commande définie. Un fichier PDF sera donc ouverts avec votre lecteur pdf, un fichier doc sous openoffice, etc. Vous pouvez la aussi ajouter des extensions à la liste par défaut qui est assez courte.
Notez également que chez moi la configuration pour les extensions html ne marche pas, je l'ai donc remplacée par cette ligne :

EXT:html,htm = x-www-browser %s

pour utiliser le navigateur graphique par défaut.

Vous voila donc avec un outil sympatique qui vous economisera peut-être de nomreuses ouvertures de terminaux pour lancer de simples commandes !